Loading the player...

Now playing All videos by AmightyWind Français

Les Paroles de Dieu concernant Pourim

  • Les Paroles de Dieu concernant Pourim

    Pourim est un moment festif pour se souvenir de YAHUVEH et de célébrer le fait de faire partie de Sa Sainte Famille. Rappelez-vous qu'être un Juif biologique ne vous sauve pas de l'enfer ! D'innombrables multitudes de Juifs vont en enfer parce qu'ils n'ont pas accepté le seul chemin vers le Ciel et c'est à travers le Nom et le Sang de YAHUSHUA ha MASHIACH !

    Pourim est également appelée "La Fête des Sorts". VOICI UN SECRET QUI M'A ÉTÉ DONNÉ, POURIM C'EST DE RESTER PUR COMME L'ÉTAIT ESTHER, AINSI SERA LA MARIÉE DE YAHUSHUA, NOUS SOMMES LES ESTHERS DES TEMPS NOUVEAUX ! Vous ne trouverez cela enseigné nulle part ailleurs. J'ai reçu cette révélation du Ciel. Les instructions pour la Mariée de YAHUSHUA sont de prendre ce temps de Pourim au sérieux comme l'a fait la Reine Esther, ainsi que de se réjouir de notre délivrance de la main des ennemis maintenant et dans le futur. Tout comme Esther l'a fait.

    Pourim est célébré le 14e jour d'Adar, qui a lieu généralement en mars. Le 13 d'Adar est le jour que Haman avait choisi pour l'extermination des Juifs, et le jour où les Hébreux ont combattu leurs ennemis pour leur vie. Le jour suivant, le 14, ils ont célébré leur survie. Dans les villes qui étaient murées au temps de Josué, Pourim était célébrée le 15 du mois, car le livre d'Esther dit qu'à Suse (une ville murée), la délivrance du massacre n'a été complète que le lendemain. Le 15 est appelé le Pourim de Suse.

    C'est une célébration historique de la victoire sur les ennemis étrangers. N'avons-nous pas besoin de la même victoire pour le nombre d'ennemis auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui dans nos différentes nations ? N'avons-nous pas besoin de la délivrance même de nos propres gouvernements à travers le monde qui sont gouvernés non pas par les règles de YAHUVEH mais par les règles de l'homme et de satan ?

    Le judaïsme enseigne quatre façons de célébrer Pourim. Chacune de ces quatre mitzvah est une façon de faire l'expérience de l'esprit de la saison et de l'histoire. Elles sont la lecture de Megillat Esther, la fête et la réjouissance, Shalach Manot (envoi de cadeaux), et Matanot L'Evyonim (cadeaux aux pauvres).

    "Méguilat" ou "Méguila" est le terme hébreu désignant un petit rouleau de la Torah sur lequel est écrit un livre de la Bible. Les Méguilas sont ouvertes d'un côté et lues à haute voix.

    La lecture de la Méguila ou du livre d'Esther occupe une grande partie de la journée. C'est considéré comme une grande mitzvah de lire le livre en entier et d'entendre le livre en entier lu ce jour-là.

    Qu'est-ce qu'une fête sans festoyer et sans se réjouir ? Manger et boire est tout aussi important en ce jour que n'importe quoi d'autre, mais cette fois nous nous réjouissons car nous avons un plus grand intercesseur que la Reine Esther, et Son Nom est YAHUSHUA ha MASHIACH ! IL n'est pas seulement notre Messie, le Fils de YAHUVEH, mais IL est notre futur Marié !

    Une autre tradition consiste à s'offrir des cadeaux les uns aux autres en ce jour. En hébreu, cela s'appelle "Shalach Manot". Comme pour de nombreuses fêtes, les cadeaux font partie du plaisir. Dans la mesure du possible, ces cadeaux doivent être envoyés par des messagers, plutôt que d'être livrés personnellement, car la Meguilah utilise le mot "mishloach" (envoi) pour ces cadeaux.

    En conclusion, ce n'est pas le moment pour Israël de considérer Pourim comme un Mardi Gras juif. C'est une insulte à l'objectif de la célébration. Il s'agit d'Amour, de Miséricorde et de Délivrance. Notre gratitude à YAHUVEH pour nous avoir délivrés de nos ennemis et avoir porté nos pétitions devant Lui. Ce n'est pas le moment de porter des masques comme le font les Juifs orthodoxes. C'est le moment d'arracher nos masques et de mettre nos coeurs et nos âmes à nu devant notre Créateur YAHUVEH et YAHUSHUA notre MESSIE.

    Category : Teachings

    0 Comments and 0 replies
arrow_drop_up